Tesla règle le procès concernant le crash du pilote automatique qui a tué un ingénieur Apple

Wei Lun Huang voyageait à l'aide d'une fonction de pilote automatique lorsque le Model X est entré dans un terre-plein en béton.

San Francisco :

Tesla s'est installé avec la famille d'un ingénieur Apple décédé lorsque son modèle X s'est écrasé dans la Silicon Valley il y a six ans, évitant ainsi un procès, selon des documents déposés au tribunal lundi.

Un procès devant jury devait s'ouvrir la semaine prochaine dans le cadre d'un procès pour mort injustifiée accusant Tesla de ne pas être à la hauteur de son marketing en matière d'assistance à la conduite et de technologie de sécurité dans ses voitures.

Des documents judiciaires déposés lundi indiquent que Tesla et la famille de Wei Lun Huang sont parvenus à un accord et ont demandé à Tesla de sceller le montant impliqué.

Huang pensait que la technologie du Model X éliminerait le risque pour le conducteur de ne pas conduire à une vitesse sûre, de ne pas conduire uniquement dans les voies de circulation balisées, de ne pas éviter d'autres véhicules ou obstacles lors de la conduite sur autoroute, ou d'excès de vitesse. des objets ou des véhicules stationnaires en mode pilote automatique », faisait valoir la plainte initiale.

Huang roulait en pilote automatique sur une autoroute à Mountain View, en Californie, en mars 2018, lorsque le Model X a percuté un terre-plein en béton, le blessant, selon le procès.

La famille de Huang a déposé une plainte alléguant que Tesla avait fait preuve de négligence et de négligence dans la construction et la vente du Model X 2017.

READ  Un émeute condamné à 80 mois de prison pour avoir tué Brian Signik le 6 janvier

Les régulateurs américains ont déterminé que Huang n'avait pas les mains sur le volant au moment de l'accident, malgré les avertissements du logiciel automatisé d'aide à la conduite.

Tesla défend la sécurité de ses voitures et des fonctionnalités de pilote automatique, avertissant qu'elles ne libèrent pas les conducteurs de leur attention.

(À part le titre, cette histoire n’a pas été éditée par le personnel de NDTV et a été publiée à partir d’un flux syndiqué.)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *