Hollinger: Le commerce Bradley Beal définit l’océan pour les sorciers et les soleils

Bienvenue dans le métier déterminant de l’ère BOGO (Bold Owner Goes Overboard). Dans un coin, nous avons l’Ishbia fabriqué à Phoenix, qui élimine rapidement toute propriété qui ne peut pas se permettre de payer trop cher pour tout objet brillant qui apparaît ensuite sur le marché. Dans un autre, nous avons Ted Leonsis de Washington, qui a commencé une déchirure attendue depuis longtemps moins d’un an après avoir effrontément déclaré la clause de non-échange de Bradley Beal un « point de coalition ».

Ironiquement, le partenariat est devenu moins symbiotique lorsque l’un des partenaires a cherché à passer le mois de janvier suivant dans le haut Midwest. Une règle de non-échange pourrait coûter aux garants des opportunités et une influence considérables, car elles restreignent considérablement les options commerciales de Washington.

Bien sûr, la décision est arrivée avec trois ans de retard, au milieu des battements de poitrine à propos de ne jamais tanker, et dans l’intervalle, la valeur commerciale de Beal est passée d’un retour à la Rudy Gobert à … pas tellement. (En fin de compte, l’accord a été échangé à Washington en échange de Chris Paul, Landry Shamet, quelques choix de deuxième tour et un ou deux choix de premier tour non pertinents pour Beal et Jordan Goodwin. Il s’étendrait à un accord à trois équipes, mais il ferait partie du commerce Washington-Phœnix. )

Les sorciers n’avaient pas grand-chose et en ont eu beaucoup plus A remporté le commerce Ayant déjà échangé quatre choix non protégés à Brooklyn contre Michael Bridges, Cam Johnson et Kevin Durant, cela témoigne de la volonté des Suns de faire plus de choses éclatantes sous Ishbia. Seule une poignée de joueurs sur la planète sont capables de gagner une série éliminatoire par eux-mêmes, et ce commerce était au moins défendable sur la base qu’ils ne seraient pas disponibles via le commerce à un intervalle fiable.

Trading Beal, en revanche, est une bête très différente. Commencez par le fait que l’accord de Beal pourrait être négatif, même sans la clause de non-échange qui déplace désormais Phoenix. Avec une valeur BORD$ de 32,5 millions de dollars pour 2023-2024, le joueur de 30 ans gagne 42,5 millions de dollars cette saison.

Il est encore un bien Joueur, mais il obtient un meilleur salaire. Entre la défense blah, les blessures et son 3-ball étrangement manquant, classer Beal parmi les 25 meilleurs joueurs de la ligue est un véritable étirement. Cependant, cet accord, avec 57 millions de dollars en 2026-27, le paie comme une superstar jusqu’à 33 ans. Ce chiffre peut être difficile à gérer lorsque les choses ne vont pas bien.

Ai-je mentionné que Peel a une clause de non-échange?

J’ai été un peu surpris par la précipitation des Suns à se débarrasser de Chris Paul. Bien que l’échanger soit au moins mieux que l’idée de Bonkers de le couper, il est étrange de voir à quel point ils ont ruiné sa valeur. Oui, il s’est blessé en séries éliminatoires, prenant clairement du recul en 2022-23 après une saison All-Star 2021-22. Il a 38 ans et parfois il ralentit trop l’équipe. Même ainsi, je dirais que Ball à 30,8 millions de dollars n’est pas une pire proposition que Beal à 42,5 millions de dollars, et il ne vient pas avec une grosse facture et une clause de non-échange pour les quatre prochaines années.

Toute cette discussion regarde le commerce de Beal dans le vide. Mais bien sûr, les Suns ne jouent pas dans le vide. (Bien qu’apparemment au rythme où leurs futurs choix de repêchage ont disparu.) Beal, au lieu de cela, joue maintenant dans la même équipe que Devin Booker … à l’exception de Booker, qui pourrait être le seul joueur de toute la ligue qui ressemble à Beal. Le plus jeune et à peine meilleur de tous.

Inévitablement, la présence de Booker (sans parler de Durant) poussera Beal dans quelque chose qu’il n’a pas été depuis longtemps, un espaceur principalement hors balle qui pourrait connaître un déclin de type Chris Bosh à Miami. . Il n’y a qu’un seul ballon de basket; Les mathématiques ne permettent rien d’autre.

L’avantage est que le profil de tir de Beal deviendra considérablement plus lourd et plus précis à Phoenix. Ce n’était pas un rêve, pas quand Beal s’appuyait sur des tirs qu’il avait lui-même créés à Washington et que John Wall avait des pourcentages élevés de 3 points en tant que préparateur. Mais ce n’est pas acquis, et le Soleil ne s’attaque certainement pas à une faiblesse ici.

Naturellement, les Suns s’alignent à la fois avec Beal et Booker, mais cela oblige soit Booker à être un meneur de jeu à plein temps, soit l’un de ces deux bouchons d’aile à plein temps. Deuxième LOL, alors cherchez les Suns pour ramener Torrey Craig ou cherchez des défenseurs ailiers bon marché ailleurs pour renforcer la rotation.

Ce qui nous amène à l’autre grande image du commerce Beal. Phoenix utilise sa dernière puce commerciale réaliste pour prendre du recul défensivement et ajouter un autre joueur offensif … une réaction tout à fait naturelle à la perte d’une série éliminatoire de deuxième tour lorsque l’autre équipe marque en moyenne 1,22 points par match et que son meilleur joueur marque 34,5 points par match. 59% de tir.

READ  Des manifestants ont vandalisé des biens sur le site d'un centre de police prévu à Atlanta

L’une des colonnes que je n’ai pas poussée lors de la finale de la NBA était de savoir comment le modèle de victoire des Nuggets pourrait suivre étant donné à quel point Nikola Jokic était unique en tant que joueur. Cependant, je pensais qu’il y aurait des équipes Bien sûr Le modèle des Nuggets est de s’armer d’un large éventail de défenseurs des ailes et d’empêcher les adversaires de chasser les décalages autour du périmètre.

Cela semblait être le meilleur moyen de garantir une sortie défensive décente à bonne, en particulier pour une équipe comme Phoenix qui manque d’un protecteur de jante d’élite ou d’un spécialiste des interrupteurs pick-and-roll.

Eh bien, les Suns ont commencé avec ce modèle et l’ont brûlé pour acquérir Durant et Beal. Bien qu’ils n’aient perdu aucun défenseur de l’aile dans ce commerce, ils ont perdu la capacité d’ajouter quoi que ce soit. Vous vous demandez si un échange qui rapporte à Paul 15 millions de dollars pour deux ailes à moitié décentes aurait abouti à un meilleur produit final pour les Suns. (Les Suns ont au moins récupéré une production bon marché en obtenant Goodwin dans un échange pour un joueur de calibre de rotation avec un contrat minimum.)

Phoenix a encore une chance de sauver sa feuille de couverture en effectuant un mouvement similaire un pour deux avec le centre Deandre Ayton. Cependant, à moins qu’il n’ait une année d’évasion, les chances semblent minces, car la ligue n’accorde pas une grande valeur aux centres en général et aux centres qui gagnent 30 millions de dollars par an en particulier. C’est difficile de voir ce métier changer, avec Ayden susceptible de toucher le ballon, quoi, quatre fois par match ?

Dans l’ironie peut-être ultime, une équipe des Suns qui a souffert pendant des années sous l’un des propriétaires les moins chers de la ligue sera désormais punie pour l’indécence de la recrue. En l’absence d’un échange dramatique d’Ayton cette intersaison, les Suns s’attendent à être sur le tablier de deuxième ligne pendant au moins les trois prochaines années, ce qui entraînera une future situation de choix de repêchage « verrouillé » et aucune flexibilité pour ajouter des joueurs au-delà des contrats minimums. .

Aller plus loin

Hollinger: Clippers, les plus grands adversaires des Warriors hors du terrain, c’est le nouveau CBA

Voici un potentiel de KG à net sur la route. Les Suns ont déjà échangé des choix non protégés en 2025, 2027 et 2029 dans le commerce Durant à Brooklyn; S’ils restent dans le deuxième tablier pendant trois des cinq prochaines années, sur la base d’une copie de la feuille de conditions de l’ABC entrante AthlétiqueLeur choix de première ronde en 2032, bien qu’étant la pire équipe de la ligue, pourrait automatiquement être déplacé à la fin du repêchage selon les nouvelles règles de l’ABC.

READ  Être veuve à 92 ans est un combat quotidien

Pour Washington, ce fut une victoire douce-amère. Enfin, DC a une vision plus large que simplement aimer la moyenne. D’un autre côté, toute la saga Peel était un but contre son camp complètement évitable. Comme mentionné ci-dessus, nous sommes fiers d’être à moins d’un an de Leonsis. Un point de partenariat. »

Comme mentionné ci-dessus, le coût d’opportunité de ne pas échanger Beal il y a trois ans et de poursuivre à la place la neuvième tête de série plusieurs fois de plus fait vraiment mal. Je peux raconter, d’après ma propre expérience, à quel point il est difficile d’exécuter un revirement organisationnel sur quelque chose comme ça. Nous avions deux ans de retard dans la reconstruction du nôtre à Memphis, et nous avons eu la chance que Marc Gasol et Mike Conley aient conservé la majeure partie de leur valeur commerciale une fois que nous avons appuyé sur la gâchette. Washington n’a pas eu cette chance et la reconstruction sera longue et douloureuse.

Heureusement, les Wizards pourraient avoir une chance de gagner cette transaction une deuxième fois en transférant Paul dans une troisième équipe pour des contrats expirant et/ou des actifs secondaires. À la suite de cet accord, il a augmenté sa garantie de contrat à 25,04 millions de dollars cette saison; 30,1 millions de dollars sont entièrement garantis le 28 juin.

Cela devrait mettre fin à toute discussion qui le trahirait; Paul est la pièce commerciale la plus convaincante à ce stade en tant que joueur vivant et respirant sur un contrat expirant. En effet, toute analyse des manigances de la salle des casquettes se concentre sur le mauvais joueur. Les Wizards pourraient gagner plusieurs millions de plus dans la salle des plafonds en prolongeant les 10,6 millions de dollars de Shamet sur sept ans, bien que ce jeu soit également peu probable.

La partie étrange est que beaucoup de choses se déroulent au ralenti. Je ne pense pas que les Suns aient ajouté quoi que ce soit à leurs chances de titre dans cet accord, mais ils devraient être bons cette année. Comme le commerce de Durant, la douleur ne viendra que plus tard, mais quand elle frappe, elle frappe fort. Une soirée pogo est toujours amusante tant qu’elle dure, mais il n’y a pas de remède contre la gueule de bois.


Lecture connexe

Aldridge : Les sorciers font payer Piper en entier avec un échange terrible mais nécessaire

Écoute liée

(Photo de Bradley Beal et Landry Shamet : Christian Peterson/Getty Images)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *