La coalition dit que Netanyahu retardera la refonte judiciaire après les manifestations de masse

  • Netanyahu a convenu avec l’un de ses partenaires de la coalition d’extrême droite, Itamar Ben-Khir, que le projet de loi sur la réforme judiciaire serait prolongé jusqu’à la prochaine session, a rapporté NBC. Elle se poursuivra avec les vacances de Pâques en avril.
  • Dans le cadre de l’accord, une garde nationale sera créée sous l’égide du ministère de la Sécurité nationale de Gvir.
  • Malgré des protestations massives et des grèves généralisées, les derniers développements indiquent que Netanyahu n’a pas encore abandonné le projet de loi de réforme controversé.

Des manifestants scandent des slogans devant le parlement israélien à Jérusalem le 27 mars 2023. /AFP via Getty Images)

Hazem Bader | AFP | Belles photos

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a accepté lundi de suspendre la réforme judiciaire prévue jusqu’à la prochaine session parlementaire après que des manifestations à l’échelle nationale aient paralysé le pays.

Netanyahu a convenu avec l’un de ses partenaires de la coalition d’extrême droite, Itamar Ben-Khir, que le projet de loi sur la réforme judiciaire serait prolongé jusqu’à la prochaine session, a rapporté NBC. Elle se poursuivra avec les vacances de Pâques en avril.

Dans le cadre de l’accord, une garde nationale sera établie sous le ministère de la Sécurité nationale de Ben-Qir.

Malgré des protestations massives et des grèves généralisées, les derniers développements indiquent que Netanyahu n’a pas encore abandonné le projet de loi de réforme controversé.

L’administration de Netanyahu a survécu à un vote de censure aux premières heures de lundi matin, à la suite d’intenses manifestations et de grèves suite au limogeage du ministre de la Défense Yoav Gallant, qui a protesté contre les mesures prévues.

READ  Les actions de Hong Kong ont chuté de 2 %, entraînées par l'immobilier et la technologie ; Les marchés asiatiques étaient mitigés

Le Premier ministre – le plus ancien de l’histoire d’Israël – devait annoncer la suspension de la loi lundi, mais la remise de sa déclaration a été reportée à trois reprises, a rapporté le Jerusalem Post. Des membres d’extrême droite de la coalition au pouvoir de Netanyahu auraient menacé de quitter son gouvernement s’il suspendait la loi, d’où des concessions telles que l’octroi à Ben-Qur de l’autorité ministérielle sur la Garde nationale.

Les informations locales de lundi ont estimé que 600 000 personnes étaient descendues dans la rue pour protester contre les propositions, ce qui affaiblirait considérablement le système judiciaire du pays et compliquerait les efforts pour renverser Netanyahu du pouvoir.

Les opérations dans les ports de Haïfa et d’Ashdod et les vols au départ de l’aéroport Ben Gourion de Tel-Aviv en Israël ont été interrompus par la grève. La Leumi Bank d’Israël a également fermé des succursales dans le cadre des manifestations, tandis que les ambassades d’Israël dans le monde ont reçu pour instruction de se joindre à l’action revendicative, selon une lettre vue par Reuters. Il n’est pas encore clair si la grève se poursuivra.

En bref, la refonte judiciaire proposée limiterait considérablement la capacité de la Cour suprême israélienne à réviser et à annuler les lois qu’elle juge inconstitutionnelles. La Knesset – le parlement israélien – a voté fin février pour faire avancer l’essentiel des réformes.

Ils ont essentiellement quatre subdivisions principales:

  • Permettant à la Knesset d’annuler les décisions de la Cour suprême avec une majorité simple de 61 sièges sur 120, la Cour peut désormais bloquer toute loi qu’elle juge inconstitutionnelle.
  • supprimer la capacité de la Cour suprême à se prononcer sur la législation de la Knesset et d’autres décisions gouvernementales pour «l’équité» ; Le principe a été invoqué dans une récente décision de justice qui a jugé l’une des nominations ministérielles de Netanyahu « manifestement injuste ».
  • Donner plus de contrôle sur la nomination des juges à la coalition au pouvoir au lieu du panel actuel de juristes et de représentants.
  • Autoriser les ministres à nommer leurs propres conseillers juridiques et les priver de pouvoirs décisionnels.
READ  Alex Morgan et Lindsay Horan nommées capitaines de la Coupe du monde féminine USWNT

Netanyahu et son ministre de la Justice Yariv Levin ont déclaré que des changements étaient nécessaires pour empêcher la Cour suprême – qui n’est pas élue – de trop s’immiscer dans les décisions du cabinet et de la Knesset.

« L’affirmation que cette réforme est la fin de la démocratie est sans fondement », a répondu Netanyahu aux critiques. Le Premier ministre lui-même fait actuellement l’objet d’une enquête sur plusieurs accusations de corruption et autres, ce qui signifie qu’il bénéficierait d’un système judiciaire affaibli.

« L’équilibre entre les branches du système gouvernemental a été perturbé au cours des deux dernières décennies, et plus encore ces dernières années », a-t-il déclaré, ajoutant que les réformes « restaureraient le bon équilibre entre les branches ».

Mais une grande partie de la société civile israélienne, actuelle et ancienne, est fortement en désaccord avec les législateurs, comme en témoignent les manifestations qui durent depuis près de quatre mois.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu.

Abir Sultan | AFP | Belles photos

Des législateurs israéliens, des chefs d’entreprise et des responsables militaires, ainsi que des membres de la société civile, se sont prononcés contre les réformes. L’ancien Premier ministre israélien Yair Lapid a qualifié la situation de « folie » et de « perte de contrôle et de direction ».

Nathan Sachs, directeur du Middle East Policy Center à la Brookings Institution. écrit dans une déclaration Fin février, la « proposition de Netanyahu et de ses alliés éliminerait le rôle de la Cour suprême en tant que seul contrôle du pouvoir exécutif et législatif en Israël ».

« Dans le nouvel Israël de Netanyahu, de minces majorités peuvent tout décider », a écrit Sachs. « Un majoritarisme pur et effréné. »

READ  Super Mario Bros. Les précommandes de films DVD, Blu-ray et 4K Steelbook sont désormais en ligne

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *