Le PDG de Disney, Iger, ouvre la porte au déchargement des propriétés télévisuelles

Le PDG de Disney, Bob Iger, lors de la conférence Allen & Company Sun Valley le 11 juillet 2023 à Sun Valley, Idaho.

David A Grogan | CNBC

Le PDG de Disney, Bob Iger, a ouvert la porte à la vente des actifs de télévision linéaire de la société alors que l’entreprise se débat alors que l’industrie des médias se tourne vers les offres de streaming et numériques.

Iger est apparu sur CNBC jeudi matin, le lendemain de l’annonce par la société d’une prolongation de deux ans de son contrat jusqu’en 2026. Il est revenu à la tête de la société en novembre après que le conseil d’administration de Disney a évincé Bob Chabeck avec un contrat de deux ans jusqu’en 2024. Pour trouver le prochain successeur.

« Après mon retour, j’ai réalisé que l’entreprise était confrontée à de nombreux défis, dont certains sont auto-infligés », a déclaré jeudi Iger à Faber de CNBC, notant que beaucoup de travail a été fait en sept mois, mais il reste encore à faire. faire.

En tête de liste se classe le secteur de la télévision traditionnelle, a déclaré Iger jeudi. Disney possède un portefeuille de réseaux de télévision, de la station de diffusion ABC aux chaînes de télévision par câble telles que ESPN.

Disney va être « extensif » dans sa réflexion sur le secteur de la télévision traditionnelle, laissant la porte ouverte à une éventuelle vente aux réseaux. « Ils ne sont peut-être pas aussi importants pour Disney », a déclaré Iger, ajoutant que la créativité issue de ces réseaux était au cœur de Disney.

READ  Avec le commerce de John Collins, l'attaquant domine les premières discussions

La chaîne de télévision par câble ESPN est dans un seau différent. Sur ce front, Iger a déclaré que Disney était prêt à trouver un partenaire stratégique, qui pourrait prendre la forme d’une coentreprise ou céder une participation dans une franchise.

Il a dit que lorsqu’il a quitté l’entreprise, il avait prédit l’avenir de la télévision traditionnelle et qu’il était « très pessimiste » et que depuis son retour, il a constaté qu’il avait raison dans sa pensée et que c’était pire que prévu.

Lorsque Iger s’est entretenu pour la dernière fois avec Faber en février, peu de temps après avoir annoncé une restructuration majeure de l’entreprise, il a déclaré qu’il avait le « sens du devoir » de retourner à Disney et son désir de conserver son contrat de deux ans.

« Nous avons fait beaucoup de choses très rapidement, des réductions de coûts importantes et une réorganisation importante de l’entreprise », a déclaré Iger. « Mais certains de nos plus grands défis sont de faire face à cela. »

L’apparition en février est intervenue peu de temps après que Disney a annoncé des milliers de licenciements et une restructuration majeure qui a entraîné des milliards de dollars de réductions de coûts.

La restructuration a évité une potentielle bataille par procuration avec l’investisseur activiste Nelson Beltz.

Disney a été réorganisé en trois divisions : Disney Entertainment, qui comprend la plupart de ses opérations de streaming et de médias ; un segment ESPN ; et une unité Parcs, Expériences et Produits.

Ce sont quelques-unes des choses les plus importantes qu’Igar ait faites dans les mois qui ont suivi son retour. Disney a annoncé 5,5 milliards de dollars de réductions de coûts, dont 3 milliards de dollars de contenu, hors jeux, et le reste des coûts hors contenu. L’entreprise a prévu 7 000 licenciements.

READ  Edward Blum a travaillé pendant des années pour vaincre l'action positive. Il n'a pas fini.

En plus de rechercher son prochain successeur, Iger est chargé de ramener l’activité de streaming de Disney à la rentabilité. Au cours de l’année écoulée, les responsables des médias de toutes les entreprises se sont concentrés sur la manière de rentabiliser le streaming, en particulier après que le géant Netflix ait perdu des abonnés au début de l’année dernière alors qu’il réprimait le streaming financé par la publicité et le partage de mots de passe pour augmenter ses revenus.

Alors que la société a enregistré des revenus et des bénéfices conformes aux estimations de Wall Street au dernier trimestre, elle a vu la perte de 4 millions d’abonnés sur son streamer phare, Disney+.

Iger a déclaré en mai que ces pertes d’abonnés étaient compensées par des augmentations de prix, ce qui ne s’est pas traduit par une baisse des chiffres. Au lieu de cela, a-t-il dit, cela montre de la place pour plus de croissance en matière de streaming, poussant les clients vers le niveau financé par la publicité dans le but d’atteindre la rentabilité.

Dans un effort pour augmenter Disney + et attirer plus d’abonnés à son niveau moins cher et financé par la publicité – qu’elle a introduit l’année dernière – la société a annoncé le trimestre dernier qu’elle ajouterait du contenu Hulu à Disney +.

En mai, Iger a attribué le passage à un emplacement à une seule application pour Disney + et Hulu à la capacité publicitaire accrue de la plate-forme combinée.

Disney réfléchit à l’opportunité d’acheter tout Hulu car il en détient 66% et Comcast le reste. CNBC avait précédemment annoncé que Comcast vendrait sa participation dans Hulu à Disney au début de 2024.

READ  La mise à jour annuelle de Windows 11 arrive sur votre PC : 5 nouvelles fonctionnalités à essayer

Disney publiera ses résultats du troisième trimestre fiscal le 9 août après la fermeture du marché.

Divulgation: Comcast est la société mère de NBCUniversal, qui comprend également CNBC.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *